Poisson

Comme un démon sournois qui se pose en silence,
Elle nous met en émoi, excite nos consciences
Cette grande question, même en arrière-plan,
Cette vieille notion, nous hante à chaque instant.

Elle porte bien des noms, s’évoque avec aisance,
Et parmi les soignants, fascine ou désespère.
Les grandes discussions lui donne bien des sens,
Et l’homme qui s’en sert s’offre l’air d’un expert.

Amputée de son sens, plongeant tête en avant,
Ses graines déposées, elle s’abreuve de sang,
Attendant l’éclosion d’une affection chronique.

Elle atteint tout humain, politique ou précaire,
A toute heure elle s’abat, des forêts à la mer,
S’agit-il de l’éthique ?                                           .

                                  Ou du Lyme des tiques ?

Publicités

Une réflexion au sujet de « Poisson »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s